De plus en plus de transactions

Année après année, on recense, dans toute la Suisse, un nombre croissant de transactions effectuées avec de plus en plus de cartes de crédit. Les Suisses dégainent leur carte plus souvent que dans de nombreux autres pays européens, que ce soit dans les magasins ou en ligne, grâce au taux élevé d’équipements informatiques.

Concernant les billets de banque, la Suède a, en quelque sorte, ouvert la voie. C’est en effet en 1661 qu’ont été émis, par la Banque de Stockholm, les premiers billets officiels en Europe. Aujourd’hui, aucun autre pays n’a toutefois tendance à se détacher de l’argent liquide de manière aussi marquée. De plus en plus d’agences bancaires, de magasins et de restaurants n’acceptent tout simplement plus le numéraire. En matière de paiement sans numéraire, les Suisses ne sont pas encore arrivés à ce niveau. Cependant, le nombre des transactions réalisées en Suisse avec une carte de crédit se situe dans la moyenne européenne haute. Selon une étude réalisée par l’université de Saint-Gall, tous les adultes suisses posséderont une carte de crédit fin 2017.
En savoir plus

Plus de six millions

D’après la Banque Nationale Suisse, on recensait en décembre 2017 6,3 millions de cartes de crédit dans le pays. Depuis 2012, la hausse de ce chiffre s’accélère et affiche une forte progression. 

Plus de transactions et des montants plus faibles

Depuis 2012, les transactions réalisées avec les cartes de crédit enregistrent des taux de croissance à deux chiffres. Le paiement par carte se substitue de plus en plus au numéraire et gagne constamment du terrain pour les petites sommes. Les cartes de crédit sont utilisées pour régler des sommes toujours plus faibles. Cette tendance devrait se poursuivre par le biais du paiement sans contact et sa variante pour les mobiles.